Nouvelle loi santé: les vapoteurs français en colère. 1


Depuis décembre 2015, les consommateurs de cigarettes électroniques manifestent leur désaccord au sujet des directives que prévoit la nouvelle loi santé. Ces derniers, pourtant massivement mobilisés, voient leurs appels rester sans réponse…


En France, une nouvelle législation tend à freiner le phénomène de la « vape ». La toute récente loi santé proposée par la ministre Marisol Touraine en décembre 2015, vise entre autres à réguler et à encadrer plus strictement qu’elle ne l’est actuellement la consommation de cigarettes électroniques et de e-liquides. Pour Brice Lepoutre, président de l’Association indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique, ces nouveaux accords s’appuient sur le « sacro-saint principe de précaution » plus que sur de réelles études, qui démontrent quant à elles l’efficacité de la cigarette électronique sur le sevrage tabagique et sur la diminution des risques sanitaires (le dernier rapport du Public Health England met en évidence que la e-cigarette réduit les risques de 95 % par rapport au tabac). Selon lui, la nouvelle loi risque même de relancer la consommation de tabac.

picto

Il nous sera désormais interdit de vapoter dans les lieux publics, les espaces de travail, et dans les transports en commun. Par ailleurs, la loi prévoit une réglementation beaucoup plus stricte autour de la publicité pour la e-cigarette. Plus ou moins implicitement, le gouvernement situe ainsi le vapotage au même niveau de nuisance et de dangerosité que le tabagisme. Brice Lepoutre déplore cette assimilation, dans la mesure où ce sont des dispositifs qui devraient à l’inverse être encouragés si l’on en croit les dernières recherches. On est un peu déconcerté, et lorsque le président de l’association soupçonne les lobbys du tabac d’être parvenus à s’infiltrer dans les récentes prises de décisions gouvernementales, on aimerait croire qu’il se trompe. Pourtant, son interprétation de la situation semble lucide : « Cette e-cigarette, venue de consommateurs qui ont repris leur santé en main, a toujours gêné. Il y a aujourd’hui en France un million de vapoteurs qui ont arrêté de fumer et trois millions de vapo-fumeurs qui ont réduit leur consommation de tabac. Le corps médical nous soutient majoritairement. Les réticences sont très rares aujourd’hui du côté des médecins. Malheureusement, les plus réticents sont aussi ceux qui sont les plus proches du pouvoir politique. ».
En octobre 2015, cent vingt médecins se sont mobilisés pour interpeller le gouvernement sur le réel bienfait de la cigarette électronique. En s’appuyant sur l’exemple britannique, ces praticiens ont invité le ministère à reconnaître officiellement ce dispositif comme un moyen de sevrage tabagique. Entre le 24 novembre et le 4 décembre, c’est plus de 1200 vapoteurs en colère qui rejoignaient l’initiative des médecins, interpellant à leur tour le gouvernement et inondant ainsi de commentaires le site personnel de la ministre. Ces derniers n’ont eu droit à aucune réaction, alors que dans le même temps Marisol Touraine recevait les représentants des buralistes. L’un de ces amateurs de cigarettes électroniques, Sébastien Béziau, s’est lancé dans la publication d’un livre regroupant 1000 de ces messages. Face aux très nombreux appels des médecins et des consommateurs, il perçoit le silence du ministère comme un véritable mépris. Avec son recueil, Sébastien Béziau entend bien faire porter la voix des vapoteurs auprès des députés, des ministres et des responsables politiques nationaux, qui ont d’ores et déjà reçu le livre en main propre.

Malheureusement, il semblerait qu’une modification de la nouvelle loi santé soit inenvisageable. Mieux vaut ne pas s’attendre à un changement significatif de position gouvernementale. Ceci est d’autant plus vrai et saillant que la future directive européenne sur le tabac, qui sera adoptée en mai 2016 partout en Europe, cherche à uniformiser la législation autour de la vape avec cette même prudence aveugle. La surprise pourrait finalement venir d’autres autorités sanitaires, puisqu’on sait par exemple que la Haute Autorité de Santé Publique (HCSP) prépare actuellement des recommandations sur la e-cigarette.

Le Haut Conseil de la Santé Publique a actualisé sa position sur la e-cigarette

La directive européenne sur le tabac quelles conséquences?

Please follow and like us:
 

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/12/d235585961/htdocs/clickandbuilds/EliquideWorld/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Nouvelle loi santé: les vapoteurs français en colère.