Le rapport du Collège Royal de Médecine anglais 1


Un rapport à charge pour l’industrie du tabac et un plaidoyer pour la cigarette électronique

Le 28 avril dernier le Collège Royal de Médecine a rendu un rapport préconisant la promotion de la cigarette électronique en tant que substitut pour les fumeurs souhaitant arrêter de fumer.


le rapport du Collège royal de médecine La cigarette électronique a montré une croissance massive en valeur et, jusqu’à très récemment, a été la manne de compagnies indépendantes. Ce succès représente un challenge pour le modèle traditionnel de commerce des industries du tabac, mais crée aussi d’importantes opportunités commerciales et économiques. Aujourd’hui l’industrie du tabac est engagée dans le marché de la cigarette électronique et les raisons de cet engagement inclut :

  • La promotion de la faible efficacité des produits qui va sûrement minimiser la menace pour les ventes de tabac
  • S’assurer une part dans le marché émergent de la cigarette électronique pour exploiter une nouvelle technologie perturbatrice
  • Utiliser ce produit pour soutenir la cigarette et promouvoir la cigarette électronique comme complément plus que comme une alternative au tabac
  • Utiliser ces produits pour promouvoir aussi la cigarette au travers de publicité et de promotion à l’intention des adultes et des enfants
  • Attiré des consommateurs qui utilisent actuellement des produits du tabac de concurrents
  • Créer des justifications pour ré-engager un bras de fer avec les politiques pour affaiblir les lois contraignantes qui entourent le tabac
  • Exploiter la réduction des risques pour se construire une image de responsabilité social
  • Utiliser la réduction des risques comme prétexte pour engager et déstabiliser les activités des scientifiques et des avocats du domaine du contrôle du tabac.

En bref le Collège Royal de Médecine dénonce l’engagement de l’industrie du tabac sur le marché de la cigarette électronique comme un risque significatif pour le contrôle du tabac au niveau national et mondial.

Le rapport du Collège royal de médecineEn Angleterre, entre 2012-2014 les premières études ont été lancé en raison de la popularité croissante de la cigarette électronique. Mais les gens ont commencé à croire que la cigarette électronique était plus dangereuse que la cigarette ce qui est faux. Il faut donc davantage expliquer les risques de la cigarette et de la cigarette électronique (Le propylène glycol et la glycérine sont à 95% moins nocive que le tabac).

 

 

fumée de cigarette vs nicotine

Fumée de cigarette
- c'est 7000 composés chimiques différents, qui sont la cause de 69 cancers
- beaucoup de toxicité
Nicotine
- Un seul composé chimique qui a des effets neurologique
- à de trop haut niveau peut-être mortel (>500mg)
Hautement addictif
addiction dépendante de la délivrance (dose/vitesse)
Cause de cancers
Théorie selon laquelle cela cause le cancer mais pas de preuve
Maladie cardiovasculaire
Pas de risques significatif de maladies cardiovasculaire
Maladies respiratoire
pas de maladie respiratoire
effets néfastes sur la capacité de reproduction
potentiels effets sur la capacité de reproduction mais cela reste incertain
dangers pour les autres
pas de dangers pour les autres

La cigarette est addictive et lethal. La moitié des personnes qui fument toute leur vie meurent tôt, perdant en moyenne 3 mois d’espérance de vie pour chaque année de consommation de cigarette après l’âge de 35 ans soi 10 ans d’espérance de vie total. Même si la consommation de cigarette a diminué de 18% dans la société britannique, 8.7 millions de personnes fument toujours. La politique de réduction des risques autour de la cigarette électronique fournit une nouvelle stratégie pour protéger les fumeurs des maladies et d’une mort prématurées.

Depuis que la e-cigarette est apparu sur le marché britannique en 2007, son utilisation a été entouré de controverses médicales et publiques. Les 200 pages de rapports remis par le College Royal de médecine examine les données scientifiques, la politique publique, la régulation et l’éthique entourant la cigarette électronique et les autres sources de nicotine en dehors du tabac.

Ce rapport conclut que la cigarette électronique n’est pas une porte d’entrée vers la cigarette traditionnelle car son utilisation est majoritairement limitée à ceux qui fument ou fumaient. Sa popularité croissante ne crée pas de re-normalisation de la consommation de cigarette. Il n’y a vraiment aucune preuve que ces produits soient très attractif chez les adultes non-fumeurs ou qu’ils soient un passage vers la cigarette parmi les jeunes. Parmi les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique les tentatives d’arrêt complet du tabac et/ou de la nicotine ont plus de chances de réussir. La cigarette électronique peut donc être considéré comme un outil de sevrage pour les fumeurs.

Bien sûre en raison de l’inhalation d’ingrédients autres que la nicotine, le rapport n’exclue pas totalement la possibilité de dommages à long terme mais il est plus que probable qu’ils soient très minime ou bien moindre que ceux causés par la consommation de cigarettes. Avec des standards appropriés pour tous les produits afin de minimiser l’exposition aux autres ingrédients, il devrait être possible de minimiser davantage ces risques pour la santé.

Le rapport évoque le besoin de régulation mais suggère que ces régulations ne soient pas extrêmes pour éviter de mettre en péril le développement de cet outil pour les fumeurs. La régulation devrait trouver l’équilibre entre la fiabilité et la sûreté des produits et encourager les fumeurs à utiliser ces produits à la place de la cigarette tout en prévenant toute tentative de profiter de cette ouverture pour passer outre la politique de contrôle du tabac.

Lors du sommet de la vape au CNAM de Paris, Ann Mcneil a représenté ces médecins anglais et à réaffirmer la position du Collège Royal de Médecine. Elle a tenu à encourager les efforts de la communauté de la vape française qui est un peu en retard selon elle mais qui en s’organisant pourrait réussir son combat pour faire accepter la cigarette électronique en France.

Pour en savoir plus : 1er sommet de la vape à Paris,Site du Collège Royal de Médecine (en anglais)La directive européenne sur le tabac quelles conséquences?La directive tabac européenne au Royaume-Uni

 

Please follow and like us:
 

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/12/d235585961/htdocs/clickandbuilds/EliquideWorld/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Le rapport du Collège Royal de Médecine anglais